Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

DeSIRA et DeSIRA-LIFT à la une de la revue des enjeux climatiques de l’UE AMCC+

En février 2023, l’initiative DeSIRA ainsi que son service de soutien DeSIRA-LIFT ont été présentées dans le 11e numéro de la Revue des enjeux climatiques de l’UE de l’Alliance mondiale pour le changement climatique (AMCC+). Intitulé « DeSIRA au service de la résilience climatique », le numéro contient des articles d’opinion d’Helena Posthumus, directrice de DeSIRA-LIFT, et de Guy Faure, spécialiste en matière de politiques au sein de la Commission européenne. La publication passe en revue trois projets DeSIRA, à savoir Yayu coffee (Éthiopie), STREAM (Mongolie) et Agroinnova (Amérique centrale).

 

La revue AMCC+ propose des analyses concises de sujets d’intérêt pour les parties prenantes et les publics engagés dans l’adaptation et l’atténuation des effets du changement climatique, ainsi que la réduction des risques de catastrophe. L’AMCC+ est une initiative phare de l’Union européenne visant à aider les pays les plus vulnérables à faire face au changement climatique.

 

En 2020, DeSIRA et AMCC+ ont uni leurs forces et leurs ressources pour constituer un portefeuille d’environ 100 millions d’euros à l’appui de 23 projets DeSIRA à Madagascar, en Colombie, au Nigeria, au Viêt Nam, au Belize, au Guatemala, au Honduras, au Nicaragua, au Panama, au Costa Rica, au Salvador, au Cameroun, en Mongolie, au Brésil, en Éthiopie, en Ouzbékistan, en République démocratique du Congo, au Népal, en Ouganda, en Zambie et au Zimbabwe.

Ressources

La recherche et la politique au service de l’agroalimentaire

Editorial d’Helena Posthumus, Directrice du programme DeSIRA-LIFT

 

Depuis trois ans, la vulnérabilité de nos systèmes agroalimentaires apparaît de plus en plus clairement. Des tendances durables, telles que le changement climatique, la perte de biodiversité et la mondialisation de l’alimentation et des méthodes de production ont diminué la résilience des systèmes agroalimentaires, les rendant vulnérables aux chocs brutaux, comme les pandémies et les conflits locaux et internationaux qui désorganisent gravement les chaînes d’approvisionnement. Cette évolution a considérablement augmenté le nombre de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire, en particulier en Afrique. 

 

Les crises mondiales (et locales) provoquées par le changement climatique, la perte de biodiversité, les conflits et les pandémies sont intimement liées et résultent en grande partie de l’activité humaine. La nécessité d’un changement tombe sous le sens et de nombreux acteurs et gouvernements se concentrent ainsi sur la réalisation des Objectifs de développement durable. Il est à présent bien établi que les systèmes agroalimentaires influencent et sont eux-mêmes influencés par un grand nombre de ces crises, raison pour laquelle ils doivent faire partie du changement.

 

Beaucoup plaident pour une transformation des systèmes  agroalimentaires, en vue de stimuler leur résilience et leur diversification. Pourtant, l’on peine vraiment à s’accorder sur ce qui doit être modifié, ou sur qui doit s’en charger, quand et comment, ce qui est compréhensible lorsqu’on plaide non pas pour une transformation progressive mais pour un changement disruptif. Le changement transformatif nécessite une réflexion innovante, des choix audacieux et de nouveaux contrats sociaux basés sur une vision partagée des valeurs et des priorités collectives. Dans ce contexte, quel est le rôle des chercheurs et des responsables politiques ? À quel niveau peuvent-ils se donner la main pour prendre des décisions et des mesures courageuses, tout en tenant compte des données probantes et des options déjà testées ?

 

Les systèmes agroalimentaires sont des mécanismes complexes au sein desquels l’innovation et le changement émergent généralement d’événements disruptifs – songeons aux innovations telles que les téléphones portables ou aux chocs extérieurs, comme les catastrophes naturelles – donnant naissance à de nouvelles interactions entre acteurs ou à des changements de paradigme, au niveau du comportement des consommateurs ou de la pensée collective. S’agissant de systèmes d’une telle complexité, les chercheurs fournissent des preuves pour corroborer des hypothèses (en testant dans quelles conditions telle ou telle option sera la plus appropriée), explorent de nouvelles solutions, analysent des tendances et identifient des compromis et des synergies entre différents scénarios. Les chercheurs peuvent aider à mieux comprendre ce qui fonctionne, comment, quand et pour qui. De leur côté, les  responsables politiques définissent la direction à prendre et fixent des cibles pour des objectifs futurs (par exemple, le pacte vert pour l’Europe, le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine). Ils peuvent aussi influencer les règles du jeu ou gérer les risques sociétaux par le biais d’investissements publics ou de l’offre de services.

 

DeSIRA s’efforce de faire le lien entre ces deux mondes. Le grand point de départ est le renforcement des « systèmes d’innovation agricole », qui rassemblent différents acteurs qui vont cocréer de nouvelles innovations sociales et technologiques en vue de résoudre des problèmes communs et mettre en place un environnement propice à de telles innovations. Au niveau local, les projets de recherche et d’innovation explorent des solutions durables sur le plan social et environnemental et spécifiques au contexte. Ils renforcent ainsi dans le même temps les partenariats multiacteurs et mettent en place un environnement plus favorable, pour de meilleurs résultats. Au niveau international, les efforts visent à renforcer l’interface science-politique et l’architecture de gouvernance pour soutenir la recherche agricole pour le développement.

 

DeSIRA-LIFT renforce l’impact de DeSIRA en intégrant l’apprentissage réflexif et l’échange de connaissances dans ces efforts, par exemple en organisant une Communauté de pratique afin de faciliter l’apprentissage conjoint entre projets. Parallèlement, DeSIRA-LIFT dégage des preuves pour alimenter les dialogues politiques et la programmation.

Contact

info@desiralift.org

Wageningen Centre for Development Innovation 

P.O. Box 88, 6700 AB Wageningen
the Netherlands

Flag_2colors.eps

This website was created and maintained with the financial support of the European Union. Its contents are the sole responsibility of DeSIRA-LIFT and do not necessarily reflect the views of the European Union.

© DeSIRA-LIFT 2022